Chargement en cours
Ma sélection

Lot 64 - Sylvestre Kaballa (né en 1920, Congo) Sans titre, vers 1950 Huile sur papier Signé [...]

Estimation : 12 000 € / 16 000 €

Adjugé 14 300 €


Résultats sans frais

Sylvestre Kaballa (né en 1920, Congo)
Sans titre, vers 1950
Huile sur papier
Signé "Kaballa S" en bas
38,5 × 52,5 cm
--
Provenance
Collection Pierre Loos, Bruxelles
--
Exposition
Paris, Fondation Cartier pour l'art contemporain, Beauté Congo 1926-2015, Congo Kitoko, 11 juillet 2015-10 janvier 2016
--
Publication
Fondation Cartier, Beauté Congo 1926-2015, Congo Kitoko, Paris, 2015, pp. 138-139
--
Please scroll down for English
--
Sylvestre Kaballa fait partie des premiers disciples de l’atelier du Hangar fondé par Pierre Romain-Desfossés. Il expose dès 1949 à Bruxelles et à Paris avec Pilipili, Bela, Nkulu et Ilunga.
Au début de son parcours, il peint la nature congolaise, comme cette scène remarquable tant par sa richesse chromatique que par sa composition. Sur un fond à dominante rose, six oiseaux bleus sont perchés dans les branches, disposés par trois, en deux registres superposés. Alors que les corps sont tous orientés dans le même sens, trois oiseaux tournent leur tête vers l’arrière, procurant à l’oeuvre mouvement et vie. Tout semble indiquer que même si la nature paraît paisible et que le fait d’être en groupe représente une force, il faut rester vigilant de tous côtés.
L’oeuvre est reproduite en double page dans Beauté Congo – 1926-2015 – Congo Kitoko, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris, 2015, p. 138-139.
--
Sylvestre Kaballa is one of the first disciples of the Hangar workshop founded by Pierre Romain-Desfossés. From 1949, he exhibits in Brussels and Paris with Pilipili, Bela, Nkulu and Ilunga.
From the beginning of his career, he represents mainly Congolese nature, like this scene, remarkable for its chromatic richness and composition. Against a predominantly pink background, six blue birds are perched in branches, arranged in groups of three, in two superimposed rows. While the bodies are all pointing in the same direction, three birds turn their heads backwards, which gives the work movement and life. They all seems to indicate that even though nature seems peaceful and belonging to a group is a strength, one must remain vigilant on all sides.
The work is reproduced in the catalogue for the landmark exhibition Beauté Congo – 1926-2015 – Congo Kitoko, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris, 2015, p. 145.

Demander plus d'information