Chargement en cours
Ma sélection

Lot 19 - Pume Bylex (né en 1968, Congo) La mouche aux multi-radars, 2011 Technique mixte dans [...]

Estimation : 5 000 € / 7 000 €

Pume Bylex (né en 1968, Congo)
La mouche aux multi-radars, 2011
Technique mixte dans une vitrine en verre réalisée par l'artiste
Signé et titré "BYLEX LA MOUCHE AUX MULTI-RADAR" sur deux étiquettes
31,5 × 38 × 22 cm
--
Exposition
Paris, Grande Halle de la Villette, Afriques Capitales, 29 mars - 28 mai 2017
Paris, Revue Noire, Pourquoi pas Bylex ?, 2012
Kinshasa, Halle de la Gombe, Pouquoi pas Bylex ?, 2012
--
Publication
J.L. Pivin, P. Martin Saint Léon, Pourquoi pas Bylex ?, Paris, 2012
J.L. Pivin, P. Martin Saint Léon, Le monde rêvé de Pume Bylex, avec Alain Polo, Familistère de Guise, 2020
--
Please scroll down for English
--
La mouche aux multi-radars
En cette conception, Bylex par sa « Mouche aux multi-radars », nous étale les exploits de la technologie naturelle. C’est-à-dire, la mouche est une technologie naturelle miniaturisée. Elle est pourvue des moteurs et d’une zone de conception des élans que Bylex appelle « La boîte de commande de la supersonique ».
(…) La précision excessive de la mouche ne s’arrête pas là, mais elle va encore plus loin : la mouche est dotée des ligaments d’atterrissage anti-choc, lui permettant de réaliser des atterrissages brusqués sans dégât. Chose que les avions modernes ne peuvent pas réaliser.
Tandis que son corps est doté d’une couche de vernis anti-chaleur, lui permettant de s’exposer aux rayons solaires éblouissants. Ses pieds Bylexés représentés ici en bleu ciel, reflètent les roues de chars amphibies au radar sonore, qui inquiètent les commandos mal équipés. Les traquant jusqu’aux recoins de montagne.
En outre, sur son dos, le rouge-cristal dont l’intérieur représente le « logo » des avions-mirage, nous précise que la mouche est également équipée d’une commande pour la vitesse super-sonique.
Bref, la mouche est l’empire de la précision aéronautique. Elle nous prouve que la science naturelle est toujours supérieure par rapport à la science artificielle.
Pume-Bylex
« Il y a chez Pume une rationalité maladive. Une volonté industrielle qui participe de l’obsession. Comme si le chaos était une chose impensable, inhumaine, un concept qu’il faut bannir absolument, comme un mal absolu qui menacerait la planète entière. Il en va de l’avenir de l’humanité. Et, comme aux temps anciens où tout penseur était à la fois mathématicien, philosophe, agronome ou musicien, Pume renoue avec le siècle de Léonard de Vinci ou de Giotto. Inventeur, constructeur, ingénieur, il veut être capable de reproduire un monde à la mesure de sa pensée. » Simon Njami
J-L. Pivin, P. Martin Saint Leon, Pourquoi pas Bylex ?, Revue Noire, Paris, 2012.
--
Fly with multiradar system
With this invention, Bylex and his "Fly with multiradar system" shows us the wonders of natural technology. In other words, the fly is a miniaturized natural technological achievement. It is equipped with motors and an area designed under the wings, which Bylex calls "The supersonic control box".
(...) The excessive precision of the design of the fly does not stop there, but it goes even further: the fly is equipped with anti-shock landing elements, allowing it to make hard landings without damage. Something that modern airplanes can't do.
While its body is equipped with a layer of anti-heat varnish, allowing it to endure the glaring sun rays. Its Bylexed feet, shown here in sky blue, draw from the wheels of amphibious tanks equipped with sonic radars, which worry the ill-equipped commandos. Tracking them to the far reaching mountain tops.
In addition, on its back, the red-crystal whose interior figures the "logo" of the Mirage airplanes, tells us that the fly is also equipped with a control for super-sonic speed.
In short, the fly is the beacon of aeronautical precision. It thus demonstrates that natural science is always superior to artificial science.
Signed Pume-Bylex
"There is in Pume a sickly rationality. A desire for the industrial that is part of an obsession. As if chaos was something unthinkable, inhuman, a concept that must be banished absolutely, like a pure evil that could threaten the entire planet. The future of humanity is at stake. And, as in ancient times when every thinker was at the same time a mathematician, a philosopher, an agronomist or a musician, Pume goes back to the times of Leonardo da Vinci and Giotto. Inventor, builder, engineer, he wants to be able to reproduce a world that matches the power of his mind." Simon Njami
Cited in J-L. Pivin, P. Martin Saint Leon, Pourquoi pas Bylex?, Revue Noire, Paris, 2012.

Demander plus d'information