Chargement en cours
Ma sélection

Lot 61 - Moke (1950-2001, Congo) Sans titre (Scène de marché), 1979 Huile sur sac de farine [...]

Estimation : 10 000 € / 15 000 €

résultat non communiqué

Moke (1950-2001, Congo)
Sans titre (Scène de marché), 1979
Huile sur sac de farine de la minoterie de Matadi
Signé et daté "ART P. MOKE 79" en bas à droite
89 × 91 cm
--
Provenance
Galerie Magnin-A
Acquis auprès de cette dernière par
le propriétaire actuel
Collection privée
--
Please scroll down for English
--
Moke est l’un des pères de ce que l’on appelle la « peinture populaire » au Congo, qui se développe dès 1960 en marge de la peinture académique de Kinshasa et de Lubumbashi.
Autodidacte, Moke est avant tout un observateur scrupuleux de son pays et de la vie sociale. Il isole, comme le ferait un photographe-reporter, des scènes cocasses ou insolites, qui sont pourtant le reflet d’une réalité quotidienne. Sous sa palette chatoyante vibre la musique du Congo, la vie dans les bars, l’effervescence des marchés ou de la rue, les scènes de liesse ou de consternation.
Dans un pays où l’électricité n’est pas fournie partout, ni toute la journée, la population cuisine essentiellement au charbon, au makala. Ce camion, chargé au maximum, est une des visions courantes des pistes congolaises et est fondamental pour l’approvisionnement en makala des grandes villes. Et pourtant, le camion n’est pas encore arrivé à destination. S’il parvient à traverser le pont qui semble bien fragile sous sa masse, il faudra ensuite qu’il gravisse la pente abrupte qui l’attend sur l’autre rive… comme une métaphore de la vie même. La vie, on la retrouve aussi dans la ville de Kinshasa, où sapeurs et filous cherchent chacun à leur manière, à tirer leur épingle du jeu.
--
Moke is one of the fathers of Congolese popular painting, which developed from 1960 onwards on the fringes of the academic painting schools of Kinshasa and Lubumbashi.
Self-taught, Moke is above all a scrupulous observer of his country and its social life. He isolates, as a photographer-reporter would, funny or unusual scenes, which are nevertheless the reflection of a daily reality. Under his shimmering palette, the music of Congo vibrates: life in the bars, the bustle of the markets or the street, scenes of jubilation or consternation.
In a country where electricity is not supplied everywhere, nor with any reliability, the general population cooks essentially with coal, called locally makala. This truck, loaded to the brim, is a common sight on Congolese roads and is fundamental to the supply of makala to major city centers. And yet, the truck has not reached its destination. If it manages to cross the bridge, which seems quite fragile under its mass, it will then have to climb the steep slope that awaits on the other side... like a metaphor for life itself. Life is also to be found in the city of Kinshasa, where elegant sapeurs and crooks each try in their own way, to get by.

Demander plus d'information