Chargement en cours
Ma sélection

Lot 10 - Masque Vuvi Gabon, H 31 cm, Bois, pigments, fibres végétales, Provenance :, - Isaac [...]

Estimation : 80 000 € / 120 000 €

Masque Vuvi Gabon, H 31 cm, Bois, pigments, fibres végétales, Provenance :, - Isaac Païlès (1895-1978), Paris, France, - Jean-Claude Bellier, Paris, France, - Collection privée, USA, 1993-2014, - Acquèreur anonyme, Sotheby's, Paris, "Arts d'Afrique et d'Océanie", 18 juin 2014, Lot 71, - Collection particulière européenne, Publications :, - Lehuard (Raoul), Arts d'Afrique Noire, no.1, 1971:46, - Grand-Dufay Ch., "Les Vuvi et leurs masques, une culture gabonnaise méconnue", Tribal art, n.67, printemps 2013, n.67, p. 93, - Lem (Frédérick Henri), "Réalité de l'Art nègre", Tropiques, 4e trimestre, no. 327, Noël, Paris: Pouzet et Cie, déc. 1950:37, Parmi les "masques blancs" dont les styles se répartissent depuis la côte atlantique jusqu'aux confins orientaux du Haut-Ogooué, ceux des Vuvi - peuple bantu isolé dans la région montagneuse du massif du Chaillu - sont demeurés longtemps méconnus. Dans son article consacré aux "Vuvi et leurs masques" (Tribal Art, 2013), Charlotte Grand-Dufay porte un éclairage sur cette culture méconnue et sur l'étroit corpus des masques qui lui sont liés. Si l'abstraction du style les apparente étroitement aux masques blancs des Fang et des Tsogho dont les Vuvi partagent l'univers culturel, ils se caractérisent par leur face presque plane en forme d'écu, rectangulaire ou ovale et par les traits du visage concentrés dans la partie supérieure [...]. Ils représentent des entités mythico-légendaires, tel le masque blanc figurant la lune [et relèvent] des sociétés initiatiques du Bwete Disumba et du Mureli"., Au sein de ce corpus étroit, le masque de l'ancienne collection Isaac Païlès se distingue par son visage légèrement convexe, en forme d'écu au menton triangulaire, signe de "grande qualité" et le plaçant "parmi les plus anciens". La fine paroi d'écorce dans laquelle il a été sculpté - rarissime - tranche avec la force des traits concentrés, augmentée par les rehauts polychromes, offrant dans ce visage réinventé, la plus saisissante prégnance. Ce type de masques apparait lors de funérailles des personnages importants., Collection Isaac Païlès, En 1971, dans le premier numéro de sa revue Arts d'Afrique Noire, Raoul Lehuard soumettait à ses lecteurs, la photographie en noir et blanc de ce masque, accompagné d'un court descriptif et avec pour seule légende : "Collection I. Païlès"., L'artiste Isaac Païlès (1895-1978), qui commença sa collection d'art africain dans les années 1930, n'eut "d'autre critère de choix que celui de la qualité" (Isaac Païlès in Arts primitifs dans les ateliers d'artistes, 1967) et dont "le regard de sculpteur sut d'emblée lui faire choisir le beau" (Lehuard, "La Collection Isaac Païlès", in Arts d'Afrique Noire, n 6, p. 25, 1973).

Demander plus d'information

Thème : Sculptures Ajouter ce thème à mes alertes