Chargement en cours
Ma sélection

Lot 39 - Plaquette en os fiement sculpté représentant, l’Annonciation sous des arcatures [...]

Adjudication sur abonnement

> Voir les offres Premium

Plaquette en os fiement sculpté représentant, l’Annonciation sous des arcatures gothiques.
A gauche, la Vierge debout devant son pupitre, esquisse un geste de surprise à la vue de l’Ange, Gabriel agenouillé, sur la droite, tenant dans, sa main gauche le bâton de messager sous la, forme d’un sceptre à l’extrémité fluronnée, sa tête, au-dessus de laquelle plane la colombe, du Saint-Esprit, porte une petite croix. La, scène est abritée sous une double arcature, avec arcs en accolade aux rampants à crochets, avec, au centre, la fiure assise de Moïse tenant, les Tables de la Loi ; à gauche et à droite, un, contrefort architecturé surmonté chacun par un, prophète ; fond strié de lignes parallèles.
Italie du nord, vers 1420/1440, H 8,5 × L 8 cm, Dans un cadre de velours vert, Cette rare plaquette en os, et non pas en ivoire, a été vraisemblablement réalisée dans un atelier, de l’Italie du nord. Les sculpteurs de cette région, en particulier à Venise, ont en efft travaillé, cette matière comme en témoigne l’importante, production de retables, triptyques ou coffets, issus des ateliers de la famille Embriachi. Cette, scène de l’Annonciation est ici d’une facture, particulièrement raffie en comparaison de celle, des petites plaquettes verticales, sculptées en plus, fort relief, qui constituent le décor des œuvres, communément attribuées ou rattachées à ces, ateliers de «tailleurs» d’os. La place accordée au, cadre architectural y est également très présente.
On retrouve ainsi les gables à crochets, les, colonnettes au petit chapiteau feuillagé, les petits, personnages venant animer les contreforts sur les, deux grands panneaux de retable conservés au, Victor and Albert Museum qui sont donnés, pour, l’un, de l’atelier de Baldassare Ubriachi, Florence, ou Venise, pour l’autre, comme vénitien de la, dernière décennie du 14e siècle (Inv. nos. 7611-1861, et A.11-1928) (fi. a et b). On peut donc penser, que cette plaque de faible épaisseur est à placer, dans cette production de l’Italie septentrionale et, dans les années 1420/40, compte-tenu de la mode, vestimentaire avec les houppelandes fendues sur, les côtés.
Ouvrage consulté : P. Williamson et G. Davies, Medieval Ivory Carvings – 1200-1550 part II, Victoria and Albert Museum, Londres, 2014.

Demander plus d'information

Thème : Sculptures Ajouter ce thème à mes alertes