Chargement en cours
Ma sélection

Lot 100 - Boite tabatière de forme rectangulaire en or jaune 18k, 750‰ à décor gravé de [...]

Estimation : 10 000 € / 15 000 €

résultat non communiqué

Boite tabatière de forme rectangulaire en or jaune 18k, 750‰ à décor gravé de rinceaux, sur le couvercle un voilier à trois mâts serti de, diamants taillés en rose.
Epoque Empire (Paris, 1809-1819).
Dimensions : 2 x 8,4 x 5,8 cm

Poids brut : 177,9 g
(Dans son écrin d'origine contenant une note, manuscrite du 4 juillet 1948).

On joint : un coffet à l’imitation de reliures, contenant les échantillons de minéraux avec, livrets explicatifs manuscrits de M. Héron, de Villefosse et un volume non relié « De la, richesse minérale » (Paris, 1810)

Provenance de la boite tabatière :, - Cadeau de la ville de Paris à M. Antoine-Marie, Héron de Villefosse (1816).
En 1815, M. Héron de Villefosse fut chargé de, seconder le Préfet de la Seine dans ses relations, avec les chefs des troupes étrangères occupant, Paris à la chute de l’Empire. M. de Villefosse, négocia habilement et reçut de la Ville de Paris, cette boite en remerciement (séance du 18 février, 1816 du conseil-général faisant fonctions de conseil, municipal de la ville de Paris). Le courrier qui, accompagnait cette décision est particulièrement, explicite (Comte de Chabrol, Préfet de la Seine, 10, mars 1816) :, « Monsieur,, Le conseil-général, dans sa séance du 18 février dernier,, a délibéré qu’il vous serait offrt en son nom une boite, d’or ornée des armes de la ville, en reconnaissance, des services importants que vous avez rendus dans les, négociations que vous avez suivies, sous ma direction,, auprès des principales autorités civiles et militaires des, armées alliées, à l’efft d’alléger les charges imposées, aux habitants de la capitale, et que vous avez conduites, avec tant de zèle et de succès.
J’ai l’honneur de vous adresser, conformément au vœu, du conseil-général, un extrait de la délibération qui, contient l’expression de ses sentiments.
Je m’estime heureux, Monsieur, d’avoir à vous, transmettre des témoignages aussi honorables de la, manière très distinguée dont vous vous êtes acquitté, d’une mission délicate et diffile, qui demandait un, homme de votre caractère et de votre habileté dans les, affires.
Il m’est extrêmement agréable de pouvoir dans cette, circonstance, en vous offant un gage de reconnaissance, publique si justement mérité, confondre mes propres, sentiments avec ceux que je suis chargé de vous, exprimer au nom de la ville de Paris (…) », (Source : Le Biographe Universel, Paris 1844, vol. 7,, t. 2, pp. 148-151), - Vente de la Succession de M. le Baron H. de V***,, Paris, Hôtel Drouot 19 avril 1888, salle 8, Me Paul, Fournier, n° 4 du catalogue (650 francs). La tabatière, est pourtant restée dans la descendance d’AntoineMarie Héron de Villefosse jusqu’à ce jour.
Antoine-Marie de VILLEFOSSE (1774-1852) :, Ingénieur (Ponts-et chaussées, Travaux Publics, - future Polytechnique, Mines), administrateur, de mines en Allemagne (Harz, Mansfeld,, Westphalie…) puis Inspecteur-Général des Mines, (1832).
Auteur d’un important ouvrage en plusieurs, volumes « De la richesse Minérale », de divers, mémoires scientifiues (Le Journal et les Annales, des Mines, les Combustibles minéraux), ainsi que, d’un original et érudit Essai sur l’Histoire de la, révolution française, par une société d’auteurs, latins, de nombreuses traductions latines… mais, également d’une chanson de table à la gloire de, l’Ecole Polytechnique et de ses anciens élèves, (1798).
Membre de l’Académie des Sciences (1816), Offier de, la Légion d’honneur (1823), Conseiller d’Etat (1824).

Demander plus d'information

Thème : Boites Ajouter ce thème à mes alertes